Flash Info 

 

Consultez notre magazine trimestriel

Consultez nos archives

Consultez nos communiqués

Marchés publics

Aucun marché en cours

 

Nous contacter

Vous souhaitez entrer
en contact avec la commune,
c'est par ici.

PICADIS : L’ENQUETE PUBLIQUE COMMENCE

L’enquête publique préalable au transfert du lotissement des PICADIS 2 dans le domaine public va commencer. C’est une nouvelle étape dans le cheminement d’une opération qui fut en son temps un des plus grands lotissements privés de la Corrèze.

Le quartier des Picadis sur la commune de Saint Pantaléon de Larche est prisé pour son calme et sa proximité avec les grands équipements commerciaux de l’ouest de Brive. Cet ensemble de plus de 100 habitations a malheureusement connu des vicissitudes lors de sa création. En effet, les promoteurs de l’opération avait à l’origine prévu de constituer une association syndicale pour gérer les parties communes comme les espaces verts et les voiries, mais celle-ci n’a jamais été créée.
Depuis le décès des initiateurs de ce projet, c’est une indivision qui représente le lotisseur. La commune a accepté le principe d’un transfert des parties communes dans le domaine communal et ce dès 2013, mais sous condition de travaux. Les lotisseurs ont du remettre à niveau  les parties les plus récentes du lotissement parfois réalisées à l’économie. Ce chantier à la charge des promoteurs a été réceptionné fin avril.
Une nouvelle étape de la procédure s’engage avec l’ouverture d’une enquête publique qui se déroulera du 3 au 17 septembre 2015. La commune a réalisé des publications dans la presse pour l’annoncer et mis en place des  panneaux  aux entrées du site. Le commissaire enquêteur entendra toutes les personnes intéressées par cette affaire, lors de permanences en mairie. Il rédigera ensuite un rapport qui sera présentée au Conseil Municipal de Saint Pantaléon de Larche qui se prononcera définitivement sur le transfert d’office des voiries du lotissement. La communauté d’agglomération du bassin de Brive est désormais impliquée dans ce dossier au titre des réseaux d’eau et d’assainissement qu’elle gère.
A l’issue de ce processus, qui induira donc une nouvelle saisine du conseil municipal pour le transfert de propriété, ce sera enfin la commune qui prendra en charge l’entretien des espaces verts et des voiries.